Poète français né en 1969 à Lyon.



Biographie
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Stéphane Juranics © O. Alloyan
D’origine hongroise par son père, Stéphane Juranics est né en 1969 à Lyon. Marqué très tôt par l'expérience du deuil, il commence à écrire à l'âge de dix-huit ans. En 1989 il publie ses premiers poèmes dans les revues Verso et Aube Magazine et se lie d’amitié avec le poète Thierry RenardAprès une licence de Lettres Modernes à l'Université Lyon 3, il fait paraître un premier recueil en 1991 à La Bartavelle Editeur. En 1993 il reçoit une bourse d’aide à l’écriture de l'ARALD (Agence Rhône-Alpes pour le Livre et la Documentation.) De 1998 à 2002 il réalise plusieurs expositions avec les photographes Josette Vial et Manolis Bibilis. De 1999 à 2004, iorganise avec le poète Georges Hassomeris et le collectif (SIC) un cycle de lectures au bar Le Phœbus à Lyon ainsi que le premier Marché de la poésie de Lyon dans le cadre officiel du Printemps des poètes (2003 et 2004). Depuis 1992 il effectue de nombreuses lectures publiques, notamment à Lyon, Paris et Rotterdam.

Après avoir collaboré aux Editions Paroles d'Aube à Vénissieux, puis à l'association Les Traboules, fondée et dirigée par le sociologue Daniel Welzer Lang à Lyon, et avoir été documentaliste à l'Institut d'Etudes Politiques de l'Université Lyon 2, il travaille actuellement dans un foyer lyonnais pour personnes sourdes et muettes avec handicaps associés.

Afil de ses ouvrages, il expose sa vision du monde et de sa déliquescence contemporaine comme de sa beauté première et de son atemporelle solitude. Il affirme également la nécessité pour chacun de se réapproprier sa parole intime et de s'unir à l'humanité pensante dans la conscience émue de ce qui est et l'échange rythmique des mots. Dans la préface de La chute libre du jour, Thierry Renard écrit de lui : « Stéphane Juranics est un poète de toutes les intimités de la voix, de la parole grave et profonde. Et il poursuit son œuvre, inlassablement. Stéphane Juranics est, encore, un poète de tous les instants, de tous les désirs, de tous les tourments et de tous les attachements disponibles. Stéphane Juranics, enfin, est un poète de la liberté et de l’engagement le plus fidèle et le plus authentique. »


Bibliographie
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Recueils
. Une chaise manque à la terrasseLa Bartavelle Editeur, 1991 (réédition en 1996).
. La fenêtre sur l'hiver, La Bartavelle Editeur, 1994.
La veille du nocturneLa Bartavelle Editeur, 1998.
Dans l'écrit du monde, Editions La passe du vent, 2009.
La chute libre du jourEditions La passe du vent2016.

Ouvrages collectifs
. Les nouveaux poètes français, Jean-Pierre Huguet Editeur, 2001.
. Les nouveaux poètes français et francophonesJean-Pierre Huguet Editeur2003.
. J'ai embrassé l'aube d'étéEditions La passe du vent2004.
. 111 poètes d'aujourd'hui en Rhône-Alpes, Maison de la poésie Rhône-Alpes / Editions Le Temps des Cerises, 2005.
. Guetter l’aurore, littératures et résistances 1944-2014Editions La passe du vent2014.

Publications en revues
Aube Magazine, Verso, Le Croquant, Le Coup de Grâce, Sarrazine, Arpa, Les Cahiers de Poésie-Rencontres, Lieux d’Etre, Flugashe, Plum'Art, Le Foudulire, BoXoN, Le Cahier du Refuge, Les Idoles Idolâtrées, Soleils & Cendre, Transcript, Mange Monde, Les Cahiers de la Cave Littéraire, etc.

Autres publications
. « Rétention du souffle » sur le site Réseau Education sans Frontières, mai 2007.
« Penché sur le vide. Mémoire de Frédéric Benrath », Le Croquant n°57-58, juin 2008.
« Rouge frondaison » sur le site Réseau sortir du nucléaire, mars 2013.

Traduction
. Poèmes d’Avag Epremian, en collaboration avec Nounée Abrahamian pour la traduction, in Le Cahier du Refuge n°226, octobre 2013.
Poèmes de Naïra Haroutiounian, en collaboration avec Nounée Abrahamian pour la traduction, in Transcript, revue européenne en ligne, avril 2013.
Poèmes de Mariné Pétrossian, en collaboration avec l’auteur pour la traduction, dans l'ouvrage Voix de femmes. AnthologieEditions Turquoises, 2012.
Poèmes de Karen Karslian, Armen Chékoyan, Violette Krikorian et Mariné Pétrossian, en collaboration avec Nounée Abrahamian pour la traduction, in Le Cahier du Refuge n°149, septembre 2006.
Avis de recherche, une anthologie de la poésie arménienne contemporaineen collaboration avec Olivia Alloyan pour la direction et avec Krikor Beledian et Nounée Abrahamian pour la traduction, Editions Parenthèses, 2006.
« Cardiogramme du poète », poème de Karen Karslian, en collaboration avec Nounée Abrahamian pour la traduction, in BoXoN n°20, juin 2006.


Expositions
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Avec la photographe Josette Vial
. « Poèmes/Photos », Maison du Peuple, Pierre-Bénite, janvier 1998.
« Poèmes/Photos », Centre Culturel Boris Vian, Vénissieux, mai 1998.
. « Poèmes/Photos », Galerie Le Tremplin, Lyon, octobre 1998.
. « Ces regards où l’on s’encre » (avec également des textes de Mohammed El Amraoui), Galerie 47, Lyon, mars 2000.
. « L’œil des mots » (exposition collective), Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes, Lyon, octobre 2002.

Avec le photographe Manolis Bibilis
« Suivant la nuit » (avec également des textes d’autres poètes), Galerie Passion Photo, Lyon, octobre 2001.
« Suivant la nuit » (avec également des textes d’autres poètes), Cave Littéraire, Villefontaine, février 2002.
« Suivant la nuit » (avec également des textes d’autres poètes), Mairie annexe du 5ème arrondissement, Lyon, novembre 2002.


Lectures
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Condition des Soies (avec Pierre Ceysson, Roger Dextre, Paul Gravillon, Béatrice de Jurquet, François Montmaneix, Marc Porcu, Thierry Renard et Annie Salager, dans le cadre du 1er Salon du livre franco-arabe de Lyon), Lyon, 5 décembre 1992.
Lycée Marcel Sembat (avec Thierry Renard), Vénissieux, mars 1993.
. Crypte de l’église de la Madeleine (avec Thierry Renard et Sylviane Crouzet), Paris, mai 1993.
. Café Le Bartholdi (avec Pierre Giouse et Georges Hassomeris, dans le cadre officiel du Printemps des poètes), Lyon, 27 Mars 1999.
Café Le Phœbus (avec Thierry Renard, Georges Hassomeris et Virginie Poitrasson), Lyon, 15 décembre 1999.
. Condition des Soies (lecture du texte « La gravité d'écrire ou l'enfance de l'art » en présentation de Patrick Laupin, invité par l’association Poésie-Rencontres), Lyon, 17 décembre 1999.
. Espace René Leynaud (avec Yves Justamante, Georges Hassomeris et Virginie Poitrasson), Lyon, mars 2000.
Galerie 47 (avec Mohammed El Amraoui, Chantal Ravel, Georges Hassomeris et Virginie Poitrasson), Lyon, 30 mars 2000.
. Le Magic Circus (avec Thierry Renard, Georges Hassomeris, Virginie Poitrasson et le saxophoniste Michel Fernandez), Lyon, 27 avril 2000.
. Rivolet (avec Thierry Renard, Georges Hassomeris, Virginie Poitrasson, Mohammed El Amraoui et le saxophoniste Michel Fernandez, dans le cadre du Festival des Dindes Folles), 3-4 juin 2000.
. Siège de la Fédération du Rhône du PCF (avec Thierry Renard, Georges Hassomeris, le pianiste Joël Sicard et le saxophoniste Michel Fernandez), Vénissieux, 30 juin 2000.
. Librairie Selexyz Donner (avec Jan Laurens Siesling, Georges Hassomeris et Cyrille Bret), Rotterdam, 17 novembre 2001.
La Cave Littéraire (avec le peintre Fanny Batt), Villefontaine, 24 novembre 2001.
. Café Chantecler (avec Patrick Dubost, Frédérick Houdaer et Martin Laquet, dans le cadre officiel du Printemps des poètes), Lyon, 17 mars 2002.
Le Gazomètre (avec Hervé Bauer, Georges Hassomeris, Mohammed El Amraoui, le guitariste Fred Meyer et le saxophoniste Michel Fernandez), Lyon, 16 mai 2002.
. Maison de la Poésie-Théâtre Molière (avec Camille Aubade, Alain Aurenche, Adeline Baldacchino, Philippe Di Folco, Bernard Giusti, Eric Guilleton, Martin Laquet, Geneviève Moll, Thierry Renard et Sandrine Rotil-Tiefenbach, dans le cadre du Colloque Les poètes français d'aujourd'hui et Rimbaud ), Paris, 19 mai 2004.
. Théâtre de la Croix-Rousse (avec Jacques Ancet, Michaël Glück, Marc Porcu, Martin Laquet, Matthias Vincenot, Samira Negrouche et Thierry Renard, dans le cadre du Festival Parole Ambulante), Lyon, 18 octobre 2004.
. Espace Pandora (avec Marc Porcu et Samira Negrouche), Vénissieux, 27 janvier 2005.
. Muséum d’Histoire Naturelle (avec Patrick Laupin, Frédérick Houdaer, Judith Lesur, Thierry Renard, Roger Dextre, Marc Porcu, Malika Bey Durif et Genevive Metge, dans le cadre de la 10ème Semaine de la langue française et de la francophonie), Lyon, 24 mars 2005.
. Maison des Ecritures (avec André Blatter, Hubert Voignier et Patrick Dubost, à l’occasion de la parution de l’anthologie 111 poètes d’aujourd’hui en Rhône-Alpes), Lyon, 27 mai 2005.
. Théâtre des Ateliers (avec Salah Stétié, Nimrod, Khal Torabully, Maïssa Bey, Odile Cornuz et Mohammed El Amraoui, dans le cadre du Festival Parole Ambulante), Lyon, 7 octobre 2006.
. Café L’Antre Autre (avec Annie Salager et Marc Porcu), Lyon, 21 avril 2009.
Librairie Le Bal des Ardents (avec Lionel Bourg), Lyon, 13 mai 2009.
Bibliothèque du Bachut (avec Michel Thion, dans le cadre du cycle Paroles en Archipel), Lyon, 25 novembre 2009.
Pata’Dôme Théâtre (avec Geneviève Raphanel, dans le cadre du cycle Les Coïncidences Poétiques), Irigny, 6 avril 2010.
. Bistro de la Mairie (dans le cadre des 3èmes Journées MAIPO), Clermont-Ferrand, 4 décembre 2010.
Marché Gare (avec Natacha de Brauwer, Michel Vézina et le guitariste Karim Arab, dans le cadre du Festival Parole Ambulante), Lyon, 6 novembre 2014.
Nouveau Théâtre du 8ème (avec notamment Brigitte Giraud, Alain Fisette, Marc Porcu, Sébastien Berlendis et Paola Pigani, dans le cadre du Festival Parole Ambulante), Lyon, 7 novembre 2015.


Organisation d'événements
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Avec Georges Hassomeris et le Collectif (SIC)
. Cycle de lectures (une quarantaine d’auteurs invités), bar Le Phœbus, Lyon, 1999-2003.
. Marché de la poésie (dans le cadre officiel du Printemps des poètes), les Subsistances, Lyon, 15 mars 2003.
Foire de la poésie (dans le cadre officiel du Printemps des poètes), Palais Saint-Pierre, Lyon, 13 mars 2004.


Liens
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––